Pourquoi une formation en micro-shading est-elle importante ?

Le domaine de l’esthétique se développe très rapidement actuellement et ce secteur devient de plus en plus prometteur. Si vous désirez vous former dans les techniques du microshading, vous pouvez continuer à lire ce qui suit.

Dans cet article, nous allons parler de la formation en micro-shading, et ce que vous devez savoir pour vous lancer et travailler en tant que professionnel dans le domaine.

 

C’est quoi le micro-shading ?

Micro-shading est un terme anglais qui signifie « micro-ombre ».

Le micro-shading est une technique de l’esthétique du visage qui consiste à développer des compétences en dessin manuel sur des sourcils en procédant par de petits points qui permettront de créer un effet d’ombre, dans le but de faire ressortir la beauté des yeux et du regard, en apportant beaucoup plus de perfection aux sourcils qui auront un aspect plus réaliste et naturel.

Le microshading se diffère du microblading, car il pénètre moins profondément dans le derme de la peau, et l’effet recherché est beaucoup plus superficiel.

Il ne faut pas confondre le microshading avec la dermo-pigmentation, car même si certains matériels sont couramment utilisés pour les 2 techniques, les effets recherchés ne sont pas les mêmes. Le microshading concerne particulièrement les sourcils alors que la dermo-pigmentation concerne certaines parties de la peau.

 

Comment se former en microshading ?

En France, il n’existe pas encore de diplôme spécifique pour exercer en tant que professionnel du microshading. Si vous le voulez, vous pouvez passer par un CAP ou encore un Brevet Professionnel en Coiffure et Esthétique. Mais concrètement, la seule exigence que vous devez avoir est une formation en Hygiène et Salubrité, conformément au décret N° 2008-149 du 19 Février 2008.

En effet, selon ce décret, toute personne désirant travailler dans le domaine de l’esthétique doit obligatoirement passer par une formation spécifique en techniques d’hygiène et de salubrité. Parce qu’on utilise très souvent du matériel qui peut entraîner des infections si l’hygiène et la désinfection du matériel ne sont pas correctement respectées.

 

Comment se déroulent les séances de microshading ?

Vous devez savoir qu’une bonne séance de microshading dure environ une heure de temps. Pour ce faire, vous devez minutieusement injecter des pigments point par point sous la peau du client (ou de la cliente). Parce que la technique exige une extrême prudence, sans faire attention, il pourrait y avoir des saignements lors de la pratique, et vous comprenez donc pourquoi une formation dans les techniques d’hygiène et de salubrité est une obligation. C’est d’ailleurs la seule obligation pour exercer ce métier.

Quant à savoir si la technique est douloureuse, la douleur peut être subjective et dépendre non seulement du pratiquant, mais aussi de la cliente. Dans tous les cas, lors des premières séances, les clientes en général ressentent une gêne occasionnée par le matériel de maquillage. Mais avec du temps, cela devient une habitude et il n’y a plus aucune sensation de gêne lors des séances de microshading.

 

En conclusion

On estime que dans les années à venir, les professionnels du microshading seront de plus en plus recherchés, et il serait temps de vous lancer dans une bonne formation maintenant.

Après votre formation dans les techniques d’hygiène et de salubrité, obligatoire pour travailler dans le domaine, vous pouvez suivre une formation en esthétique et vous spécialiser dans le microshading. Ce métier demande une formation théorique et une formation pratique dans un centre ou encore un institut de formation. Pour travailler efficacement, vous devez avoir la maîtrise de certaines techniques de dessins et être capable de ressortir des sourcils en les sublimant, en fonction du visage de votre cliente. Toutes les maquilleuses professionnelles peuvent apprendre à mieux pratiquer le microshading.

Vous avez également la possibilité d’apprendre d’autres compétences en grâce à notre formation extension cils.