Comment devenir courtier en assurance ?

Comment devenir courtier en assurance ?

Dans l’exercice de son métier, le courtier en assurance oriente ses clients dans le choix d’une offre d’assurance adaptée. Il est libre de négocier la garantie qui répond le mieux à leurs besoins. Actuellement, beaucoup de personnes sont attirées par le métier de courtier d’assurance. Il offre de bonnes conditions de travail et une rémunération appréciable.

Cependant, on ne devient pas courtier en assurance en un claquement de doigt. Il faut bien se renseigner afin de ne pas regretter son choix. Les démarches à suivre, les études à réaliser et bien-sûr le plafond de salaire qu’il est possible d’atteindre, sont quelques informations à connaître avant de se lancer dans ce métier.

Le monde de l’assurance vous intéresse et vous souhaitez vous lancer en tant que courtier ? Découvrons ensemble comment y parvenir.

1. Suivre une formation adéquate

Pour travailler en tant que courtier en assurance, il faut nécessairement obtenir une capacité professionnelle. Celle-ci s’obtient de plusieurs façons :

  • En effectuant un stage d’au moins 150 heures dans une compagnie d’assurance, chez un agent général ou dans un établissement de crédit. Vous pouvez également vous inscrire dans un centre formation en présentiel ou en ligne
  • En effectuant une formation d’au moins 150 heures chez Orica. Il s’agit là d’une société de courtage de crédit qui offre une formation en courtage en assurance. Cette formation est prise en charge à 100 % par votre compte de formation (CPF)
  • Avoir travaillé comme cadre (pendant deux ans)  dans une compagnie d’assurance, de courtage ou chez un gestionnaire ; après avoir travaillé comme non cadre pendant quatre ans chez un assureur, un courtier ou un gestionnaire
  • Après avoir effectué une formation niveau bac + 2 minimum, dans l’un des domaines suivants : banque, assurance ; ou en obtenant une licence professionnelle ou un master en économie dans une école de commerce…

2. Disposer des qualités inhérentes au métier de courtier en assurance

Il ne suffit pas de le souhaiter pour devenir courtier en assurance. En plus de suivre une formation, il est important de  disposer  de  certaines qualités essentielles. Un bon courtier en assurance doit:

  • Être rigoureux, avoir une base juridique assez solide et de la curiosité intellectuelle. Ces différentes qualités lui permettront par exemple d’analyser profondément les contrats d’assurance en vue de bien orienter le client
  • Savoir nouer des relations. Le métier de courtier vous met constamment en contact avec autrui. Chacun ayant ses habitudes, vous devez être le plus sociable possible pour démarcher et fidéliser vos clients
  • Être capable de négocier. Cette  qualité vous permettra de représenter au mieux les intérêts de vos clients et de signer des contrats
  • Savoir s’organiser afin de gérer son travail et éventuellement sa structure pour un travailleur indépendant

Les démarches à suivre  pour devenir courtier en assurance à son propre compte

Vous aimeriez travailler de manière indépendante? La création d’une société de courtage répond à un certain nombre de démarches. Elles sont relatives au choix de la forme juridique de l’entreprise, à  la création proprement dite et au compte bancaire professionnel du courtier.

Choix de la forme juridique à  adopter

Cette étape est primordiale et essentielle pour la mise en place d’une structure. Il existe plusieurs formes juridiques sous lesquelles vous pouvez enregistrer votre entreprise. Vous pouvez vous exercer en tant qu’auto entrepreneur courtier ou même en cabinet de courtage (SAS, SARL, EURL).

Si vous ne savez pas quelle forme juridique adopter pour votre entreprise, vous pouvez toujours consulter certains articles sur le statut juridique des entreprises. Cela vous permettra d’être mieux édifié là-dessus et faire ainsi un choix éclairé.

La création de l’entreprise de courtage

Une entreprise de courtage exerce une activité commerciale. De ce fait, le centre de formalités des entreprises (CFE) auquel vous êtes rattaché est le greffe du tribunal du commerce du département du lieu où sera domiciliée l’entreprise.

Pour ce qui est des démarches d’immatriculation, elles dépendent de la forme juridique que vous aurez choisie.

Une fois votre société créée, il vous sera automatiquement attribué votre code NAF/APE. Dans le secteur du courtage d’assurance, les sociétés reçoivent généralement le code 6622Z.

Par ailleurs, si vous souhaitez offrir vos services sur internet, c’est-à-dire devenir un courtier d’assurance en ligne, il va falloir créer un site internet. Vous pouvez d’ailleurs suivre notre formation création de site internet.

Le compte bancaire professionnel du courtier

Le métier de courtier en assurance implique l’ouverture d’un compte bancaire professionnel. Grâce aux banques en ligne et aux néo-banques, vous pouvez ouvrir votre compte professionnel à des tarifs très intéressants.

Quelles sont les missions d’un courtier ?

Le marché de l’assurance est très vaste en France.  De ce fait, il n’est pas toujours évident pour un particulier de faire un choix au milieu de la concurrence. Vous pouvez profiter de ce  comparatif d’assurance pour bien choisir votre assureur. Vous pouvez également solliciter les services d’un courtier en assurance. Les missions de ce professionnels sont les suivantes :

  • Conseiller ses clients. Cette mission est fondamentale et obligatoire pour le courtier. Il est possible d’engager sa responsabilité s’il ne la remplit pas. En effet, les courtiers en assurance ont de meilleures connaissances sur les produits qu’ils proposent aux clients. Ils sont donc tenus de partager leur expertise, afin d’éclairer les clients dans leurs choix.
  • La souscription aux contrats pour le compte des clients
  • Gestion du contrat d’assurance avec la compagnie d’assurance ; document qui fait le lien avec l’assureur et sert en cas de sinistre.

Lors de l’exercice de son activité, le courtier bénéficie d’un accès libre chez les assureurs ou les gestionnaires d’assurance. Cela lui permet notamment d’établir les devis de souscrire et de gérer les contrats d’assurance.

Quelles sont les obligations du courtier en assurance ?

Le courtage d’assurance est un métier réglementé. Le professionnel qui l’exerce est enregistré à l’ORIAS. Il est tenu de respecter les obligations ci-après :

  • Obligation de conseil : avant de faire souscrire un contrat d’assurance, le courtier est tenu d’expliquer les caractéristiques du contrat à son client. Il doit également s’assurer que ce dernier les a bien compris
  • Le courtier est tenu de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle. En effet, il engage sa responsabilité lors de l’exercice de son métier. De ce fait, il doit être couvert par une police d’assurance afin de réparer un éventuel préjudice en cas de faute de sa part.
  • Si le courtier reçoit des fonds, il est tenu d’être couvert par une garantie financière. Cette dernière est proposée en option de RC Pro.
Corentin Fayard

A propos de l'Auteur

Corentin est rédacteur chez EEF et est passionné de digital. Son but chez EEF est de vous informez sur toutes les formations qu'il existe en France afin que vous puissiez changez de vie ou developper vos compétences.

 

 

 

 

Laisser un commentaire